mardi 9 novembre 2010

SEMAINE 10 / lundi 8 novembre 2010 (34 - 109)

  • écriture : (sur le cahier de classe) révision du tracé du "l". Deux lignes de l et une ligne de lille.
L'écriture est réalisée en tout début de matinée quand l'attention des élèves est encore soutenue.

  • dictée préparée : (sur le cahier de classe), "ami - mari - rira - irma"


  • écriture/lecture Cuissart : leçon 17, "C de coQ". Révision des 15 lettres déjà étudiées. Présentation du C. Qui sait écrire un a ou un d sait écrire un C. Lecture des syllabes et mots de la page 17 (qui ne pose aucun problème particulier). Écriture sur le cahier de classe jusqu'à "acte".


  • calcul posé : 5 opérations en colonnes (une feuille de 4 fois 5 opérations, rapidement éditée avec Themathworksheetsite). Ces petites opérations préfabriquées sont bien utiles au 1er trimestre, alors que les élèves ont encore du mal à écrire rapidement sur leur cahier.
Le maitre commence par demander (tour de table) le nom des opérations présentes — Quelle est la première opération ? La 1è opération est une multiplication.... etc. Ensuite petit rappel sur "chiffre des unités/chiffre des dizaines". Puis le maître entoure d'un rond le nombre en position supérieure dans chacun des deux produits en colonnes ; il demande aux élèves de prendre leur ardoise et d'écrire ces deux opérations en ligne. cf vignettes ci-dessus.

  • copie : La page 17 de Cuissart, jusqu'à "acte", sur le cahier de classe. Puis, sur l'ardoise, entraînement pour la dictée préparée de demain



  • vocabulaire : Hermès épisode 27 "Où Zeus se venge de Cronos"
    Zeus et ses deux frères, Hadès et Poséidon, sont prêt pour la bataille. Les Cyclopes ont forgé un trident à Poséidon, un casque qui rend invisible à Hadès et le foudre de Zeus



  • lecture Delile : lecture individuelle de la page en cours.

  • leçon de chose : Ce matin un vent fort balaie les feuilles dans la cour et les fait tourbillonner. Pourquoi le vent ? Le maître explique que le vent est un mouvement de l'air qui est lui-même un gaz. Les gaz sont invisibles donc on ne peut pas voir l'air (mais on en voit les effets). L'air, qui nous semble très léger a tout de même un poids et la couche d'air qui pèse sur nos épaules est énorme ; cette force s'appelle la pression de l'air (ou pression atmosphérique). Un appareil est capable de la mesurer, c'est le baromètre (nous en construirons un dans quelques temps). Aujourd'hui la pression est très petite et l'aiguille du baromètre indique pluie ou tempête.

    video

    Le maître grossit artificiellement la pression de l'air en comprimant le sac plastique qui abrite le baromètre. Nous voyons aussitôt l'aiguille bleue enregistrer l'augmentation de pression...

    •   éducation physique : avec Michel Thonnier, au gymnase. La classe est divisée en 3 groupes de sept, pour 3 ateliers tournants : saut en longueur, saut en hauteur et lancer du javelot (en mousse).
    ___________________________________________


    TRAVAIL en FAMILLE (MAXIMUM 10 minutes/soir)
    (documents emportés : Cuissart, cahier de texte, cahier de poésie, cahier de classe, Delile, arithmétique)

    Pour mardi 9 novembre 2010
    - Cuissart : leçon 17 jusqu'à "acte"
    - Delile : revoir jusqu'à page (selon progression individuelle)

    - dictée préparée : étape 3 n° 9 "irma ira à la mare"
    - récitation : Chanson d'automne, à réciter pour vendredi 12 novembre 2010